Ça fait déjà un mois que les Français ont choisi un nouvel chef d’Etat Emmanuel Macron, l’ex-ministre de l’Economie âgé de 39 ans. Élu avec 66% des voix en deuxième tour, il est devenu le plus jeune Président de la République française.

« Cette victoire ouvrira une nouvelle page  dans l’histoire de la France, celle-ci de la confiance et de l’espoir » a-t-il promis à ses électeurs.

Suite à cette annonce, peut-on parler des changements politiques de la procédure de la procréation médicalement assistée qui est bien en service des couples français infertiles depuis beaucoup d’années ?

A ne pas oublier : si demandée en-dehors de l’Hexagone, la GPA est strictement interdite en France, et même les enfants nés de la mère porteuse à l’étranger n’arrivent presque jamais à obtenir la nationalité de ses parents lors de son retour. Il est souvent que la justice refuse la naturalisation à tels enfants dont les parents sont obligés de s’adresser à la CEDH pour avoir de moins bons résultats.

En 2013, la ministre de la Justice Christian Taubira a demandé aux tribunaux de faciliter la délivrance de certificats de nationalité française pour les enfants nés par PMA à l’étranger. Jusqu’à aujourd’hui les Français ayant recours aux PMA connaissent plusieurs difficultés en France malgré tous les efforts de Taubira à défendre les droits des enfants nés de la mère porteuse à l’extérieur. Pourtant des couples infertiles français continuent aller à l’étranger pour procéder à la GPA. Les agences et cliniques des Etats-Unis, de l’Ukraine ainsi que de la Russie sont à disposition des clients de toute l’Europe, et notamment de la France. C’est là où ils passent par des programmes de la gestation pour autrui pour devenir enfin les parents heureux.

La nouvelle équipe de Macron peut-elle influencer sur la situation avec la GPA en faveur des milliers de couples stériles français ? Il est fort probable que les fonctionnaires de ce gouvernement plus libéral se manifesteront autrement dans la question de la reproduction moderne humaine et vont entendre les couples pour lesquelles la gestation pour autrui est un seul moyen de devenir parents.

Il est bien connu que Emmanuel Macron est favorable aux couples gays et soutient « un acquis fondamental » qui est la loi du mariage homosexuel pour lui. Cette position a ouvert des grands débats entre Macron et son adversaire Le Pen. La dernière a promis de renoncer au mariages unisexes en cas de sa victoire face à Macron qui s’est obligé à ouvrir la FIV et la PMA aux femmes solo et couples gays.

La famille et les amis partagent des idées de jeune Président. L’adhérent du mariage homosexuel et l’ex-amant du couturier Yves Saint-Laurent , le conseiller et l’un des amis proches de Macron  Pierre Bergé compare la GPA avec le travail à l’usine : « Louer son ventre ou louer ses bras, quelle différence ? ».

Le Président est solidaire dans cette question avec la communauté européenne. Il est à noter la résolution de la CEDH de l’année 2014 où il s’agit que la France ayant le droit d’interdire la GPA sur son territoire, est obligée de reconnaître la nationalité française des enfants nés de la mère porteuse à l’étranger ! Le nombre exact de tels enfants est inconnu mais on suppose le taux augmenter chaque année.

Le succès en question abordée est-il garanti au jeune Président ? Peut-être sous la direction du leader En Marche! la vieille France arrivera à améliorer son regard sur la reproduction moderne humaine car simplifier la vie de ses enfants est l’un des moyens de « équilibrer le monde », l’expression tant préférée de Macron.

http://mereporteuse.info/

Source : fr.newseurope.info

Publicités