Selon une étude publiée dans le British Medical Journal (BMJ) Open, les femmes, après une fausse couche ou une grossesse extra-utérine, peuvent vivre un état de stress post-traumatique. La directrice de cette étude, Jessica Farren, du Imperial College London, s’est intéressée à 113 femmes ayant récemment vécu une fausse couche ou une grossesse extra-utérine.

La majorité de ces femmes avait subi une fausse couche au cours des trois premiers mois de la grossesse, alors qu’environ 20 % avaient subi une grossesse extra-utérine.

Quatre femmes sur dix ont eu des symptômes de stress post-traumatique trois mois après la perte de l’enfant. Ces femmes touchées par ce syndrome disent revivre de façon régulière les sentiments associés à la perte du bébé. Elles disent également « souffrir de pensées intrusives ou indésirables » au sujet de leur fausse couche, ou encore avoir des cauchemars ou des flashbacks.

 

Sources: Psychomedia (04/11/2016).
Publicités