Une femme sur dix est touchée par cette affection causée par une anomalie hormonale, dont l’origine est mal connue. L’échographie permet de la diagnostiquer et montre des ovaires augmentés de taille comportant plus de douze petits follicules à leur surface. Les symptômes de cette maladie se manifestent par une anovulation, des règles irrégulières voire absentes et une poussée d’hormones mâles se traduisant parfois par de l’acné et une augmentation de la pilosité. Une prise de poids, voire une obésité est fréquente. Suivant l’importance des signes, la maladie peut exister sous une forme légère, modérée ou sévère. On ne guérit pas de la maladie et les symptômes se traitent au cas par cas. Aussi le traitement est adapté en fonction de chaque patiente.

Regardez l’explication de notre médecin sur le traitement et fécondation d’une femme OPK.

 

Source: http://www.infobebes.com/Envie-de-bebe/Infertilite/L-infertilite-feminine/Kyste-de-l-ovaire-et-risque-d-infertilite

Publicités