Pour les gens, qui veulent devenir parents, mais qui ne peuvent pas selon les raisons médicales, il existe la possibilité de faire un appel à une mère porteuse.  La maternité de substitution donne une possibilité aux parents d’avoir ses propres enfants biologiques.

Alors, comment ça se passe le processus ? Avant tout, un couple d’époux doit passer les analyses nécessaires. Le mari passe le sperme, et quelques ovocytes sont retirées chez sa femme. Après ça, comme dans le cas de la fécondation artificielle, les ovocytes sont fécondées par le sperme dans les conditions de laboratoire. Ensuite les ovocytes fécondées seront implantées à l’utérus d’une mère porteuse.

Il existe une série de raisons selon lesquelles les couples choisissent la méthode de maternité de substitution.

  1. Infertilité masculine.

Approximativement  en 30-40 %  l’absence d’enfants est provoquée par la stérilité de la femme, en autres 30-40 %  cas la raison médicale de l’infertilité se cache chez un homme. La raison la plus répondue de l’infertilité chez les hommes est la quantité basse des spermatozoïdes. Il y a aussi d’autres raisons. Comme d’habitude, une mauvaise quantité des spermatozoïdes est la conséquence des causes énumérées ci-dessous. L’infertilité de l’homme peut être héritière.

       2. Infertilité féminine

L’infertilité peut-être une conséquence des infractions hormonales ou bien d’une maladie grave. Si le fond hormonale est violé, les chances à concevoir se diminuent fortement, et cela veut dire que les ovocytes ne mûrissent plus ou l’ovulation n’a plus lieu, ou bien l’ovocyte fécondé ne peut pas s’accrocher. Le mode de vie et l’âge font son influence au bilan hormonal. Certaines maladies d’infection sexuellement transmissibles peuvent restreindre la fécondité. C’est le cas des chlamydias et de la blennorragie.

Publicités